Les protéines

img

De quoi s'agit-il ?

  • Les protéines sont des molécules présentes dans toutes les cellules vivantes de notre corps. Elles participent au renouvellement des tissus corporels : muscles, cheveux, ongles, poils, os,  peau, etc.
  • Elles assurent aussi de nombreuses fonctions physiologiques : enzymes digestives, hémoglobine, hormones, immunoglobulines…
  • Elles sont indispensables à l’organisme car elles fournissent  les acides aminés dont l’organisme a besoin pour assurer toutes les fonctions vitales
  • De nombreux aliments sont sources de protéines, et les protéines peuvent être aussi bien d’origine animale que végétale.

Des protéines animales, des protéines végétales : quelle provenance, quelles différences ?

  • Les protéines d’origine animale proviennent  des viandes, poissons et fruits de mer, œufs et produits laitiers.
  • Les protéines d’origine végétale proviennent :

– des algues,

– des légumineuses (pois cassés, pois chiches, lentilles, fèves, haricots secs…).

– des céréales et assimilées  (quinoa, blé, avoine, riz, sarrasin, maïs, orge, seigle…) et dérivés céréaliers (farines, pains, pâtes, semoules …),

– des tubercules (pommes de terre),

-des légumes, et levures

  • En associant les différentes familles d’aliments sources de protéines, on répond facilement aux besoins quantitatifs et qualitatifs du corps. Pour être en bonne santé, il n’est pas indispensable de consommer des protéines animales. Une alimentation végétarienne bien équilibrée convient très bien à la plupart des personnes.

A quelle fréquence les consommer ?

  • Les besoins nutritionnels moyens en protéines sont assez faibles, évalués à  0.8 g à 1 g par kg de poids corporel et par jour (*).

(*) AFSSA (ANSES), Apport en protéines : consommation, qualité, besoins et recommandations, Céline Dumas, 2007.

Impact sur l'environnement :

  • Pour produire 1 kg de bœuf il faut 11 kg de soja (pour nourrir l’animal), or la qualité nutritionnelle du bœuf et du soja est comparable.
  • La viande associe un coût écologique (consommation d’eau, production de gaz à effet de serre, réduction des ressources alimentaires, pollution des sols) et un coût d’achat important, nettement supérieur à celui des protéines végétales.
  • En choisissant de remplacer régulièrement les protéines animales par des protéines végétales, on contribue efficacement à réduire l’impact environnemental (voir la page : Régime végétarien).

Quels jeux y font référence :

– Jeu de l’assiette
– Jeu des 5 sens