Eduquer à l'alimentation

Le rôle de l’Éducation dans l’alimentation

Le plaisir de manger, l’apprentissage des saveurs, l’éducation au goût, le bien-être et la santé grâce à une alimentation équilibrée, tels sont les enjeux majeurs d’une éducation à l’alimentation dont la dimension sociale et culturelle doit être soulignée. La filière agricole dans son ensemble et la restauration hors foyer doivent, à côté de la famille et de l’école, contribuer à cette éducation et à une meilleure information du consommateur.

Les programmes nationaux

Le programme national de l’alimentation (PNA)
Le PNA a notamment pour objectif de faciliter l’accès des plus jeunes à une bonne alimentation fondée sur le goût, l’équilibre entre les aliments, les rythmes des prises alimentaires et la convivialité, dès l’école primaire.
Avec le secteur de la restauration scolaire, un travail en partenariat est engagé pour améliorer les conditions de restauration dans les établissements scolaires, notamment pour faire respecter les règles nutritionnelles et améliorer l’offre alimentaire.

Le programme ambition bio 2017
Le ministère de l’Agriculture, en partenariat avec l’Éducation nationale, entend également favoriser l’information du jeune public en développant des actions de sensibilisation pendant les activités périscolaires : classes du goût, jardinage, visites de fermes bios,…
Le troisième axe du programme Ambition bio 2017 a pour objectif de développer la consommation de produits issus de l’agriculture biologique, par le renforcement de la communication et l’information du jeune public notamment.

L'éducation à l'alimentation en milieu scolaire

C

Cycle 1 / cycle des apprentissages premiers / maternelle

Au cycle 1, les enfants découvrent entre autres les parties du corps et les cinq sens. Ils sont intéressés à l’hygiène et à la santé, notamment la nutrition.

C

Cycle 2 / cycle des apprentissages fondamentaux / CP, CE1 et CE2

Dans le domaine d’enseignement « découverte du monde », les élèves acquièrent des repères dans l’espace et dans le temps, des connaissances sur le monde du vivant, de la matière et des objets.
Ils repèrent des caractéristiques du vivant (naissance, croissance, reproduction). Nutrition et régimes alimentaires des animaux sont au programme de sciences. A cette étape, les élèves dépassent leurs représentations initiales, en observant et en manipulant.

C

Cycle 3 / cycle de consolidation / CM1, CM2 et 6ème

Au cycle 3, le domaine des « sciences expérimentales et technologies » permet d’aborder le fonctionnement du corps humain et la santé. Les fonctions de nutrition sont étudiées tant par rapport au fonctionnement biologique du corps humain qu’en termes d’hygiène (sport, sommeil) et de comportements alimentaires.
A la fin du CM2, il est attendu des élèves qu’ils puissent mobiliser leurs connaissances dans des contextes scientifiques différents et les activités de la vie courante (exemple : apprécier l’équilibre d’un repas).
En 6ème le programme des Sciences et Vie de la Terre (SVT) prévoit que l’enseignant consacre le quart de son temps aux pratiques mises au service de l’alimentation humaine : le rôle de l’élevage, la culture des végétaux, la transformation des aliments, l’utilisation des micro-organismes à l’origine de cette transformation, la production alimentaire et comment celle-ci répond aux besoins de l’Homme (matières grasses, sucres rapides, sucres lents, protéines).

C

Cycle 4 / cycle des approfondissements / 5ème, 4ème, 3ème

Développement durable et santé font partie des thèmes de convergence de ces trois classes.
En classe de 5ème en SVT, les élèves arrivent à un premier niveau de compréhension des fonctions de nutrition chez l’Homme, notamment à travers le fonctionnement de l’organisme et les besoins en énergie. En géographie, est abordée la question de la sécurité alimentaire mondiale.
En SVT, la fin du collège est le moment de conduire une réflexion sur les sciences en abordant les implications éthiques de certains programmes et la responsabilité face à l’environnement, au monde du vivant et à la santé. La question de responsabilité humaine en matière de santé et d’environnement permet de traiter des maladies nutritionnelles, et comment l’Homme, par ses besoins de production nécessaires à son alimentation, influence la biodiversité planétaire et l’équilibre entre les espèces.

Pyramide des féculents

Pyramide des sucres et sucrants naturels

Pyramide des protéines

Pyramide générale