Le sel et les minéraux

img

 

On en parle !

« Mettre son grain de sel » :se mêler de quelque chose

« Mettre un peu de sel dans sa vie » : pimenter sa vie

« Mettre du sel sur la plaie » : raviver une douleur

« Une addition salée » : un prix trop élevé

Le sel et l’équilibre nutritionnel

Le sel a de puissants effets sur notre organisme et une variation de quelques grammes seulement a des répercussions immédiates. Il est donc important de bien choisir la quantité et la qualité du sel utilisé.

On trouve dans le commerce 3 sortes de sel :

  • le sel blanc raffiné : exclusivement du chlorure de sodium, avec des additifs pour le maintenir sec.
  • Le sel marin brut, reconnaissable à sa couleur grise
  • Le sel marin blanc, non raffiné, qui a été seulement lavé puis séché.

Ces deux derniers types de sel sont naturels, c’est-à-dire non raffinés, ils contiennent encore tous leurs minéraux naturels. Les sels naturels ont des propriétés gustatives et un aspect différent, suivant la quantité de minéraux qu’ils contiennent. Ainsi, la fleur de sel ou le sel de mer récolté à la main ont une saveur unique qui change d’une région à une autre.

Le sel marin non raffiné est plus riche en magnésium (sous forme de chlorure de magnésium) ainsi qu’en oligo-éléments et en fer.

On estime qu’on consomme en moyenne 12g de sel par jour alors que l’OMS recommande d’en consommer entre 3 et 5 g par jour maximum !

Les plats et sauces industriels, les conserves, les charcuteries, le pain, le fromage, les produits de la mer sont des aliments déjà riches en sel. Pour réduire sa consommation de sel, il faut donc déjà privilégier les repas faits maison et découvrir des assaisonnements qui rehausseront le goût de vos plats, sans contenir trop de sel. 

 

Les minéraux, essentiels pour l’organisme

Ils représentent entre 4 et 5 % du poids de notre corps. Ils assurent de nombreuses fonctions vitales dans notre organisme. Ils participent notamment à l’équilibre hydrique, à l’élaboration des enzymes et des hormones, à la composition des os et des dents, à la transmission de l’influx nerveux et à la contraction des muscles.

 

On distingue les sels minéraux, lorsqu’ils se rencontrent en grande quantité dans l’organisme (sodium, potassium, magnésium, calcium, chlore, phosphore, souffre,…), des oligo-éléments lorsqu’ils n’y sont contenus qu’en très petites quantités (chrome, fer, fluor, iode, cobalt, cuivre, manganèse, molybdène, nickel, sélénium, zinc, étain…).