Qu'est ce qu'un OGM ?

img

OGM est l’acronyme utilisé pour désigner un « organisme génétiquement modifié ». Un OGM est un organisme vivant (animal, végétal, bactérie) dont le patrimoine génétique a été modifié par intervention humaine pour lui conférer une caractéristique nouvelle. On dit qu’un organisme a été modifié quand il a subit l’ajout, la suppression ou le remplacement d’au moins un gène. Cette technique permet de transférer des gènes sélectionnés d’un organisme à un autre, y compris entre des espèces différentes.
Elle offre ainsi potentiellement la possibilité d’introduire dans un organisme n’importe quel caractère nouveau, dès lors que le ou les gène(s) correspondant(s) ont été identifiés au préalable. Le terme « OGM » désigne principalement des plantes cultivées destinées à l’alimentation animale dont le patrimoine génétique a été modifié dans le but de produire ou de tolérer les pesticides, ou encore pour améliorer la qualité nutritive d’un aliment.

Le seuil d’acceptation d’OGM dans un produit étiqueté « biologique » est de 0.9% afin de prendre en compte les cas de contamination fortuite, mais l’utilisation de semence OGM est proscrite par le cahier des charges de l’AB.

Les OGM peuvent avoir des effets négatifs sur la santé humaine (risque d’apparition de bactérie dans l’organisme humain devenues résistantes aux antibiotiques, présence de pesticides dans le sang par exemple) et l’environnement (diminution de la biodiversité).

En France, les expérimentations sur les OGM sont réglementées juridiquement (loi cadre du 13 juillet 1992). Il existe également des organismes chargés du contrôle et de la surveillance de la création ou utilisation d’OGM comme la Commission de Génie Génétique ou l’Agence Française de Sécurité Sanitaires des Aliments.

Au niveau européen, depuis 2004, tous les produits alimentaires préemballés qui contiennent plus de 0.9% d’OGM doivent être étiquetés. Cependant, les produits vendus qui ont été nourri avec des OGM, comme la viande ou les œufs, ne sont pas concernés par cet étiquetage. La réglementation européenne en matière d’OGM permet de rendre compatible la création d’un marché unique des biotechnologies avec la protection de la santé et de l’environnement. Aujourd’hui, seul le Maïs génétiquement modifié MON 810 est cultivé dans l’Union européenne. Cependant, depuis 2016, plus de soixante OGM sont autorisés à la vente en tant que denrées alimentaires ou aliments pour animaux au sein de l’UE.